Homme qui fait du Parkour

SAID Principle – Fonction et Structure [Partie 2]

Dans le précédent article de cette série ( le voir ici), nous en étions arrivé à la conclusion suivante:
Il n’existe pas de bonne ou mauvaise posture car la posture devrait évoluer en permanence, en fonction de notre activité. Ce n’est pas la posture mais l’immobilité qui est néfaste pour notre santé/corps. Pour remédier à ça, le moyen le plus efficace est de passer à un Environnement favorisant le mouvement plutôt que l’immobilisme.

Dans cet article nous allons aller plus loin. Ce sera certainement l’un des articles les plus importants ( le plus long aussi :D) que j’ai écrit jusqu’ici et l’un des plus durs à intégrer mais qui peut réellement avoir un impact profond. C’est ce qui s’est passé pour moi la première fois que j’ai commencé à intégrer ce concept il y a quelques années, notamment par le biais d’ Ido Portal. Gardez bien à l’esprit que c’est un principe omniprésent dans la nature, ce n’est pas quelque chose que quelqu’un a inventé, c’est un concept qui nous ai exposé en permanence qu’on en ai conscience ou non. Vous n’allez donc pas le découvrir mais en prendre plus ou moins conscience.


C’est parti 😀 !

La Structure gouverne la Fonction. La Fonction induit la Structure.

Voilà un concept d’une simplicité déconcertante, paradoxal au passage, mais d’une grande profondeur. Celui-ci ne s’arrête pas juste aux activités physiques. On peut le voir dans la santé, l’économie, la mécanique, la botanique etc… et je pense dans à peu près tous les domaines. Pour vérifier laissez en commentaire un domaine dans lequel vous pensez que c’est faux, on trouvera un exemple!

Petit aparté philosophique: Les concepts sont aussi soumis à ce principe. En utilisant des mots (structure) nous confinons le sens (fonction), c’est la structure qui gouverne la fonction. Donc plutôt que donner une définition qui limiterait le sens, je vais donner des illustrations, à vous de chercher vos définitions.

Structure :

  • Si je parle d’un corps humain, la structure serait les os, mais aussi tout ce qui le compose: les muscles, les tissus, les cellules, les organes, les différents systèmes (respiratoire, circulatoires etc).
  • Dans une entreprise, cela serait les personnes qui la constitue, les biens… Et aussi/surtout le/les système qui la constitue : organigramme, modèle de rémunération…
  • Pour une voiture: le châssis, la carrosserie, le moteur etc

Fonction :

  • Pour le corps humain voici des exemples de fonction: Respirer, marcher, penser, faire un squat, un double salto arrière avec vrille, dormir, faire une extension de hanche….
  • Pour une entreprise: Produire, rémunérer ses employés, vendre, former le personnel…
  • Pour une voiture: rouler, démarrer, éclairer…

Si mes poumons n’existaient pas, je ne pourrais pas respirer (structure gouverne). Mais les poumons sont apparus par la pression sélective de la nécessité de respirer (fonction qui induit). Vous ne pourriez pas bouger sans système nerveux (structure qui gouverne) et c’est la pression sélective de la nécessité de bouger qui a amené la création de ce même système. Vous ne pourriez pas bouger sans muscles (structure gouverne), si vous les utiliser vous en développerez plus ( fonction qui induit => hypertrophie), si vous ne les utilisez pas vous en développerez moins ( fonction qui induit => atrophie).

Attention: ce n’est pas le fait de devoir respirer ou bouger qui a créé l’organe. La pression sélective a permis de le généraliser et de le développer au seins des individus car ceux qui en étaient dotés survivaient/se reproduisaient mieux que leurs congénères. C’est un cycle plus long. Vous ne développerez pas des branchies en mettant la tête sous l’eau.

Vous avez l’idée? C’est simple mais pas toujours facile à différencier… Les systèmes créés par l’homme sont soumis aux mêmes règles aussi complexes soient-ils (capitalisme, système de santé etc).

La médecine et la santé

Il est possible que les prochaines lignes soient à l’encontre de certaines idées reçues populaires non fondées. Il est préférable de mettre pendant un temps votre jugement sur pause, puis de prendre le temps de vérifier les affirmations en allant sur d’autres sites, afin de croiser les sources.

Exemple d’application dans le domaine de l’immunité:

Il est aujourd’hui communément accepté que ce sont les bactéries (et virus) qui causent les maladies. Une structure (bactérie, virus) dont la fonction, amène à ce qu’on appelle la maladie, qui n’est ni plus ni moins qu’une dysfonction de notre organisme.
La solution: on donne des antibiotiques (structure) pour tuer les bactéries à la place du système immunitaire, la santé revient. Mais voilà, depuis de nombreuses années on se rend compte d’un problème: notre système immunitaire s’ affaibli à l’utilisation des antibiotiques et les bactéries ont muté pour devenir plus résistantes! En effet, si nous ne permettons pas à notre système immunitaire de faire ce pour quoi il est conçu, il s’affaiblit, comme un muscle. Les bactéries quant à elles sont constamment forcées de s’adapter par les antibio et deviennent plus résistantes, une sélection naturelle.
A long terme cette solution peut causer de graves épidémies de bactéries ultra résistantes, raison pour laquelle le discours sur les antibio a beaucoup changé ces dernières années!
J’ai même vu passer pire: certaines bactéries sont en train de devenir résistantes aux gels hydroalcooliques, ce qui amène un très sérieux souci dans le milieu hospitalier.

Autres exemples sur le système musculosquelettique:

Il y a encore peu, lorsque vous aviez des problèmes de lombalgies chroniques, on vous prescrivait une ceinture de maintien (structure). Formidable, tant que la ceinture est là. La ceinture permet à la colonne de se maintenir, les muscles sont soulagés et ne font plus mal. Le problème c’est que dans ce cas les lombalgies reviennent au galop dès que la ceinture est supprimée. La cause est simple: les muscles ne font plus leur fonction de maintien et s’affaiblissent. Dès qu’ils doivent reprendre leur rôle, la douleur revient et s’accentue puisque les muscles sont plus faibles, alors on remet la ceinture…de plus en plus… Dans les cas de où la lombalgie a une origine musculaire, les thérapeutes prescrivent aujourd’hui des exercices de renforcement musculaire (fonction). En refaisant faire aux muscles ce pourquoi ils sont conçus, ça va vachement mieux! Bien sûr les vendeurs de ceinture, ils vous prescrivent encore des ceintures, comme abordé dans la partie 1.

Schwarzenegger sur un soulevé de terre

Un dernier exemple pour la route : les pieds.

Vous avez les pieds plats: ils vous faut des semelles hi tech. Vous avez mal aux pieds, il vous faut des meilleurs chaussures… et la fonction de vos pieds à l’origine, c’est pas de faire office de chaussure? °_°

Le problème, c’est que dès la naissance la société nous incite à mettre des chaussures aux pieds de nos enfants. La voute plantaire se crée par la musculature extrinsèque et intrinsèque du pied, pas par des semelles. De plus les pieds sont remplis de capteurs sensoriels qui ne peuvent pas faire leur boulot dans des chaussures. Résultat: les pieds ne sont même plus capables de faire ce pour quoi ils sont conçus, les genoux compensent, l’équilibre est moins bon… (post du Doc Spina qui en parle plus en détail ici). Malheureusement à l’heure actuelle les professionnels du pied sont toujours un peu coincés dans l’idée de la semelle et des chaussures, un peu comme avant avec les ceintures de maintien. J’espère que dans quelques années, les orthopédistes prescriront plus d’exercices pieds nus que de semelles…

Résumons

Dans l’exemple de l’antibio, du dos et des pieds, la médecine cherche une aide, une béquille comme j’aime dire, qui va faire la fonction à la place du système prévu à cet effet. C’est une solution. Mais seulement à très court terme, car dès que possible il faut ré-encourager la fonction des structures, au risque de voir ceux-ci se dégrader. La nature supprime ce dont on ne se sert pas.

On peut se poser la question suivante lorsque l’on nous présente une solution: est-ce que c’est par manque de « cette solution » que le problème s’est créé?

Exemples: est-ce par manque de ceinture lombaire ou par manque d’entrainement que mes problèmes de dos sont arrivés? Par manque de médicaments ou par une défaillance de mon système immunitaire que je suis tombé malade? La solution à long terme se présente alors d’elle même.

Dans le premier article nous avons abordé ce sujet avec l’ostéoporose et le fait que l’activité physique diminue les risques de celle ci. Ce n’est pas pour rien que les femmes sont plus sujettes à l’ostéoporose, ce n’est pas juste les hormones. Dans nos pays les femmes ont des métiers globalement moins physiques que les hommes, en tout cas avec moins de contraintes favorisant la construction et le maintien de la densité osseuse. Ce n’est pas un hasard si dans les pays où les femmes font des travaux très physiques, l’ostéoporose est très faible malgré l’absence de consommation de lait. A l’âge où se construit le capital osseux (préadolescence), très peu de filles pratiquent des activités avec suffisamment de contraintes. Toutes les activités/ sports ne sont pas égales en matière de construction osseuse (voir sources).

Voici une petite vidéo (désolé pour la qualité, c’est écoutable quand même) qui aborde à la fin le sujet du mouvement et de la santé :

sources annexes:
Andreo Spina sur les chaussures => lien
Maintenir la densité osseuse chez les femmes ménopausées : sci-sport => lien
Comparatifs de différents sports et leurs effets sur l’ossature chez des préadolescents : sci-sport =>
lien
Ido Portal sur l’entrainement hors alignement =>
lien
Théorie des systèmes dynamiques et variabilité motrice ( Andreo Spina) =>
lien

Un peu à part : le mouvement utilisé en tant qu’anti douleur dans les cas de cancer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.